الأحد، 29 مايو 2011

A. Bouteflika : une autre humiliation



Après les images que nous avons vues le 15 avril dernier à la télévision algérienne d’un président hagard, c’est un Abdelaziz Bouteflika complètement égaré que nous avons aperçu à Deauville au milieu de chefs d’Etats jeunes, en pleine forme physique. Sa présence n’était pas si indispensable pour infliger une nouvelle fois au peuple algérien cette humiliation. L’homme malade, incapable de se mouvoir correctement doit démissionner pour ouvrir une ère nouvelle en Algérie. Notre pays ne manque pas de jeunes talents, de niveau international sur le plan politique et intellectuel

, pour relever le défi auquel nous sommes confrontés. Mais avant de s’en aller, le chef de l’Etat doit ouvrir le champ politique à toutes les sensibilités en levant toutes les restrictions et tous les obstacles que la « loi » actuelle dresse devant les partis de l’opposition avant d’appeler à des élections générales pour une constituante souveraine du peuple algérien. Ce passage est le seul à même de sortir le pays de la crise et de permettre la réconciliation véritable et la cohésion nationale. 

Abdelaziz Bouteflika doit cesser de faire perdre à l’Algérie un temps précieux par ces mascarades de dialogue et de consultation inutiles que les Algériens qui ne sont pas dupes désapprouvent et dénoncent dans leur écrasante majorité. 



Écrit par Brahim Younessi    
Dimanche, 29 Mai 2011
parti-udma

0 التعليقات:

إرسال تعليق

((من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فليقل خيراً أو ليصمت))